samedi, mai 18, 2024
No menu items!
spot_img
AccueilIle RodriguesÉchappées BellesJoe Cool, le skipper de l’île-aux-Cocos

Joe Cool, le skipper de l’île-aux-Cocos

Il s’appelle Joe Marcel Meunier. Mais à Rodrigues, tout le monde l’appelle Joe Cool. Pour la petite histoire, un touriste anglophone lui a donné ce petit surnom lors d’une traversée en mer. Joe Cool, c’est un peu le gardien des eaux de Rodrigues. Il navigue depuis l’âge de 7 ans et est un témoin privilégié du développement de l’industrie du tourisme dans l’île. Pour Hello Rodrigues, il a accepté de remonter le temps où le mot «touriste» n’existait pas encore.

Bermuda, chemise à fleurs, chapeau de paille vissé sur la tête et les pieds dans l’eau, l’homme qu’on appelle Joe Cool s’affaire à accueillir ses clients du jour. Quand la météo le permet, la même scène se répète à Pointe du Diable où il amarre son embarcation. Sourire aux lèvres, il aide ses passagers à monter à bord et leur indique où s’asseoir. «Il faut équilibrer le poids», dit-il, avant de mettre le moteur en marche. Direction l’île-aux-Cocos pour une journée riche en aventures.

Texte: Laura Samoisy/Photos: Nathaniel Sainte-Marie

Le temps de la traversée, Joe Cool, 60 ans, se délecte à raconter ses débuts dans le métier. Le moment est presque solennel car l’homme sait captiver l’attention et communique avec aisance. Pour lui, tout a commencé à l’âge de 7 ans. Son père, Tézar Meunier, fonctionnaire au Département de la pêche, était le premier gardien de l’île-aux-Cocos. «À l’époque, le mot ‘‘touriste’’ n’existait même pas. On les appelait les étrangers qui venaient à Rodrigues. Des fois, certains voulaient faire des sorties en mer. Mais il n’y avait pas de service d’excursion en mer. Il n’y avait même pas d’Office du tourisme, rien», se souvient Joe Cool qui n’a rien oublié de ce lointain passé.

Il raconte que «les étrangers» désirant visiter les îlots de Rodrigues se tournaient toujours vers le Département de pêche pour tenter de faire de leur rêve une réalité. «Alors, lorsqu’il y avait des étrangers, le Département de pêche envoyait quelqu’un sur l’île récupérer mon père pour qu’il vienne en ville car le téléphone n’existait pas non plus. Une fois au bureau, mon père rencontrait les clients, donnait des consignes de sécurité, entre autres, avant de les emmener le lendemain sur l’île-aux-Cocos. Souvent, je l’accompagnais, surtout durant le week-end et pendant les vacances scolaires, pour lui donner un coup de main. Après la sortie, on glissait toujours un petit billet à mon père mais je n’ai jamais su combien ce petit service aux touristes lui rapportait. D’ailleurs, à l’époque, on ne posait pas ce genre de questions à nos parents.»

Pris d’amour et de passion pour les sorties en mer, Joe Cool, en grandissant, a voulu en faire son métier et se professionnaliser dans le domaine. Depuis plus de 30 ans, il navigue et partage des anecdotes de l’histoire de Rodrigues aux touristes qui ne se lassent pas de l’écouter. «J’aime mon métier. Je ne me voyais pas faire autre chose que d’exercer le métier de skipper. Au final, grâce à mon père, ce métier se transmet dans ma famille de génération en génération. Toutefois, même si je suis père de deux enfants, je ne les ai jamais orientés vers ce secteur car c’est un métier dangereux. Mon fils m’accompagne de temps en temps en mer, par plaisir. Mais je suis rassuré qu’il soit fonctionnaire, tout comme ma fille», confie-t-il, avec beaucoup de fierté.

Aujourd’hui, avec les développements annoncés dans l’île, notamment le projet d’agrandissement de la piste de l’aéroport, Joe Cool avoue avoir des appréhensions. «Rodrigues est une île où il fait bon vivre. Je ne sais pas ce qui nous attend dans les prochaines années. J’attends de voir. Mais personnellement, j’aurais préféré qu’on développe notre unique port car c’est vers là qu’arrivent toutes les marchandises dont les Rodriguais ont besoin.»

Entre-temps, il compte bien poursuivre son aventure sur les eaux. Joe Cool propose un service complet ; la traversée en bateau, une visite guidée de l’île par un officier de Discovery Rodrigues, un déjeuner local, entre autres. Pour ceux en quête d’intimité, il propose un service privatif groupé ou en amoureux. Pour le contacter et réserver vos sorties, un seul numéro (WhatsApp) : +230 5876 2826. Bon vent !

RELATED ARTICLES
- PUB -spot_img

Most Popular

Recent Comments